28, 29, 30 Juin 2013, Vélodrome ΟΑΚΑ (Station métro Irini)

L’égalité est notre drapeau- La solidarité est notre arme

 

Moments sordides pour les immigrés et les réfugiés. Mais pour les travailleurs et les travailleuses grecs, nos jours ne sont pas moins féroces. Ceux qui sont «en bas» sont oppressés à leurs limites par ceux qui sont «en haut», pour payer une crise profonde pour laquelle ils ne sont pas les responsables. Au même temps, ils voient «l’état en urgence» réduire rapidement des acquis démocratiques et des droits de toute sorte. Pendant que nos vies soient ravagées, on devient témoins des images quotidiennes qui rappellent soit au moyen âge soit à l’Allemagne nazie soit au Sud des Etats-Unis pendant l’époque de l’esclavage. Des immigrés reçoivent des balles par leurs grands patrons quand ils revendiquent leurs salaires à recevoir, des réfugiés sont littéralement enlevés et livrés à leurs oppresseurs tandis qu’ils aient demandé d’asyle, des personnes qui ont tout subi pour vivre une vie meilleure et plus sûr voient leurs magasins brulés dans des incendies criminelles racistes, d’autres sont hospitalisés à cause d’agressions fascistes pendant que leurs enfants sont privés de la citoyenneté –et d’une chance égale dans la lutte de la vie. On vive la honte des camps de concentration et des conditions de vie affreuses dans les cellules de rétention des commissariats de la police, qui sont illégalement transformés en prisons pour des centaines des immigrés, et pas seulement. On connait la barbarie de la violence raciste et fasciste qui appart des étrangers menace aussi les grecs qui ont du comportement «indésirable»  ou d’orientation sexuelle «indésirable». Devant nos yeux, l’extrême droite nazie devient légitime, le discours et les crimes misanthropes se banalisent. Au même temps, le débat sur une « loi antiraciste » se transforme à un fiasco.

 

Le 17eme Festival Antiraciste, la plus grande fête antiraciste de notre ville, hisse le drapeau de l’égalité, prend l’arme de la solidarité et nous appelle à crier tous ensemble « Non! » à la violence raciste, « Non ! » à la réduction des droits des grecs et des immigrés, « Non ! » à la dégradation de la société. Elle tire sa force et son espoir des milieux et des personnes, de plus en plus nombreux, qui s’auto-organisent et qui résistent – souvent de manière tout à fait efficace et nouvelle.  Des centaines de structures qui fleurissent dans les quartiers en offrant de la soupe, des médicaments et des cours à ceux qui en ont besoin jusqu’aux projets autogérés professionnels de ces dernières années, et du spectre des locaux autogérés de quartier jusqu’aux assemblés populaires et aux initiatives antifascistes qui sont nées tous les jours dans chaque coin du pays, ils sont nombreux ceux qui sont déterminés à ne pas consentir de façon passif à l’établissement d’un paysage de destruction dû au mémorandum.  


Dans trois jours de fête au centre d’Athènes plains de musique, d’histoires et de saveurs de chaque coin sur terre, on aura cette année aussi la chance à discuter, à échanger nos points de vue et nos idées. On va discuter de ce que ca veut dire être immigré en Grèce des memoranda, de la violance fasciste et de la répression, on va revendiquer la naturalisation de chaque enfant, la régularisation des immigrés, l’asile pour les réfugiés, on va réfléchir sur la précarité énergétique, la suppression des conventions, les mobilisations civiles, on va mettre en avant le besoin de coordination des luttes sociales et des luttes des travailleurs, on va parler de l’exemple de Chalkidiki et sa lutte héroïque contre l’excursion d’or et la braderie des biens communs et on va discuter sur des façons à faire face au sexisme et à l’homophobie. Pour finir, pendant ces trois jours, plusieurs espaces autogérées seront ouvertes.

 

Informations

 

Access

La station métro Irini est en face de l’entrée du Festival. En plus, après minuit il y a le bus 500 Kifissia-Pirée (chaque 1 heure) et le bus X14 Syntagma-Kifissia qui traverse le boulevard Kifissias et passe tous les 20 minutes. 

Dans le milieu du Festival il y a du parking.

 

Entrée

Le billet de soutien pour couvrir les dépenses du Festival est à 5 euros et le billet de 3  jours à 10 euros.

L’entrée est gratuite pour des immigrés et les réfugiés.

 

 

PROGRAMME

 

Discussions 

 

Vendredi, le 28 Juin, 19.30

  • Citoyenneté – Droits égaux aux immigrés- Asile aux réfugiés
  • Précarité d’emploi-  Suspension des conventions collectives-Politiques de mobilisations civiles. Quelle est la réponse?
  • Aucune tolérance au sexisme et à l’homophobie.
  • Contre la marchandisation des biens communs et de l’environnement.

Samedi, le 29 juin, 19.30

  • Camps de détention et l’Europe-forteresse : « Xenios Dias », déportations et extraditions.
  • Contre le chômage et les licenciements : résistance et auto-organisation.
  • Répression – Tortures – Surveillance électronique et control universel.
  • Crimes routières : «victimes collatéraux » de la dictature de l’automobile.

Dimanche, le 30 Juin, 19.30.

  • Immigrés et réfugiés à la Grèce des memoranda, du racisme et du terrorisme fasciste: De Manolada au fiasco du projet de loi antiraciste.
  • Structures et réseaux de solidarité sociale réelle: on prend notre vie à la main.
  • Quelle est la résistance contre le nationalisme et le militarisme?
  • La lutte du peuple turc contre le néolibéralisme et l’état autoritaire.

 

Village Antifasciste
des initiatives, mouvements et assemblés antifascistes

Discussions:
Vendredi 28/6:
L’école antifasciste: Elèves et professeurs contre le fascisme.


Samedi 29/6:
Assemblé ouverte des comités antifascistes d’Athènes et de Pirée:

-Bilan des actions et suggestions de coordination d’action commun dans la période suivante au niveau d’Attique,

- la provocation de la réunion fasciste à Kalamata..


Dimanche 30/6:
-La contribution de l’art et de l’internet à la lutte antifasciste.
 

-Résistance-Autoorganisation-Autodéfense des immigrés contre la violence fasciste et raciste – Luttes communs des locaux et des immigrés.


Projections:

«L’holocauste de la mémoire» de St. Kouloglou (Vendredi)

«Le Grec d’à côté» (Samedi)

Il y aura une exposition photos et des activités pour les enfants.

 

Espace«médiadebase»

 

Dimanche 28/6:
20:00 «Journalisme professionnel - Media de base»Participants: Représentant des employés de ERT, Représentant de l’Union des Photographes de Presse Grecs, Représentant du quotidien Ef Syn, Radiobubble, OmniaTV. Coordinateur: MindTheCam

21:30. Atélier: Réportage mobile / Edition vidéo

Par: OmniaTV, Δρομογράφος, vmedia, MindTheCam

Samedi, 29/6
20:00.
Discussion:«Les informations persécutées»
Participants: Athens Indymedia, ENTASI FM, DLN

21:30. Atelier: Sécurité à l’internet

Par : DLN, Athens IndymediaDimanche, 30/6
20:30.
Atelier: Outils de logiciel ouvert pour le journalisme des citoyens

Par:ΕL/LΑΚ

 

 

                                                                                      Concerts

Vendredi, le 28 Juin, 21.30:

  • Sigmatropic
  • Bokomolech
  • Bazooka
  • U.N.
  • GDaddie(feat. GeorgiaKaridi)
  • Big Fat Lips

Samedi, le29 Juin, 21.30:

  • Orfeas Peridis
  • Dionusis Tsaknis
  • GROUP YORUM (Istanbul)
  • Martha Fritzila& Koubara Project
  • Danai Panagiotopoulou
  • Martha Mauroeidi

Avant ça: danse traditionnelle de la Géorgie, par le centre culturelle « Caucase ».

 

Dimanche, le 30 Juin, 21.30

  • Petroloukas Halkias
  • Hainides
  • Mode Plagal
  • Matoula Zamani

En plus: danse au feu et aux épées (Sami Titos, Elena Markeze et Miss Minthi).

 

Scène Immigrés

 

Vendredi, le 28 Juin, 21.30

·         Pièce musico-théâtrale par la communauté Afghane (Si les requins étaient des hommes)

·         DOEL – Association culturelle de Bangladesh

·         Bande Malgache

·         Count to 10

·         DJ Theo

·         Otumfuo

·         Grup Yorum

 

Samedi, le 29 juin, 21.30

·         Choir Rodina (Association culturelle greco-bulgare)

·         Ubuntu (Afrique du Sud)

·         Centre culturel Kurde

·         307 SQUAD

·         Black Jack

·         Renovatio

·         StateMental

·         Jolly Roger

·         Prophecy records & Irie action soundsystem

 

 

Dimanche, le 30 Juin, 21.30

·         Performance dansante par la fédération gréco-égyptienne

·         Performance dansante « Mandela Girls » (Afrique du Sud)

·         Spéctacle de musique et de danse par l’Association Educative des Kurdes de la Syrie

·         D.Ν.Τ. Band

·         Saltibangi(The Band)

·         Triti Oxthi

 

Scène de musique « Rebetiko »

Vendredi, le 28 Juin: Les potes de Stelios

Samedi, le 29 Juin: Ino-Mades

Dimanche, le 30 Juin: Apontes, ensemble de Rebetiko

 

 

Pièces théâtrales

Vendredi, le 28 Juin, 21.00

·        «Document» avec les actrices K. Yerou et El. Georgouli et le musicien L. Maridakis. Mise en scène: S. Stroumpos.

 

Samedi, le 29 Juin, 21.00

·        «Une fête chez Nourian» par F.Ludwig. Mise en scène: P. Dentakis, V. Koukalani.

 

Dimanche, le 30 Juin, 21.00

·         «Etrangers» (basé sur des textes de G. Kaplani) par de Théâtre des Sourds Muettes de Grèce. Mise en scène: V. Vilaras.

 

Aussi:

 

  • Performance de danse du projet PASStresPASS (Vendredi-Samedi)
  • Pièce musico-théâtrale par la communauté Afghane (Si les requins étaient des hommes) basé sur une idée des ateliers de Arsis, mise en scène par J. Apostolopoulou (Vendredi).
  • «Banoptikon», jeux-video http://banoptikon.mignetproject.eu/

 

Projections

Vendredi, le 28 Juin, 21.00

  • «Ecumenopolis – City without limits» (2011, 88') de Imre Azem.
  • «Man at sea» (2011, 92') de Konstantinos Yannaris.

 

          Samedi, le 29 Juin, 21.00

  • «The cleaners» (2012, 36’) de Κ. Georgousis.
  •  «Radicaux gréco-américains- une histoire inconnue» (2013, 64’) de Costas Vakkas.
  • «Crise et dépression nationale» (2013, 53') de Yorgos Keramidiotis.

 

          Dimanche, le 30 Juin, 21.00

  • «Pyramides d’Athènes» (2010, 15’) de G. Markopoulou.
  • «Tungsten» (2011, 99’) de G. Georgopoulou.

 

 

Expositions de Photos

·         «Le message persécuté» par l’Union des Photographes de  Presse Grecs.

·         «Quand l’autogestion devient réalité » par le groupe des photographes 35mm.

·         «Athènes dans les rues de la crise» de V. Mathioudakis.

·          «Photos en motion», de A. Kalodouka.

·         «Don' t Delay, Squat today», de Chr. Zafirakopoulou

·          «Protester c’est fêter», de P. Tripatzi

·         «Graffiti à Athènes», de Κ. Georgoula.

 

 

Exposition d’affiches sur le sujet des crimes routiers, par T. D. Arvanitis

 

Espace enfant

Vendredi, le 28 Juin

19.00: Ateliers d’argile

20.30: Pièce théâtrale par l’ensemble «Tsokara» 

 

Samedi, le 29 Juin

19.00: Jeux en mouvement «Oiseaux migrateurs».

20.30: Narration des contes par les « Familles Arc en Ciel ».

 

Dimanche, le 30 Juin

19.00.: Jeux aux marionnettes par l’ensemble «Pseftia m’aftia»

21.00.: Spectacle «Karagiozis et le petit arbre» par le group de théâtre d’ombres « Namaste ».

 

 

 

Cuisines

Cuisines internationales : Egypte, Afghanistan, Fédération Greco-égyptienne, Zimbaboue, Kenya, Kurdistan, Madagascar, Malaisie, Nigeria, Afrique du Sud, Tanzanie, Turquie-Kurdistan, Philippines.   

Confiserie traditionnelle:Egypte, Kenya, Maroc, Soudan.

Et la cuisine collective El Chef.

 

 

Espaces thématiques

 

  • Espace enfant, pièces théâtrales, peinture.
  • Communautés d’immigrés, associations des réfugiés, «deuxième génération».
  • Espace de coordination antifasciste.
  • Assemblés populaires – réseaux de solidarité – mouvements urbains.
  • Medias populaires.
  • Organisations antiracistes.
  • Collectivités et structures de soutien aux patients souffrant de troubles mentaux etaux toxicomanes.
  • Organisations Féministes et LGBTQ(lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels et queer).
  • Collectivités dans l’Education.
  • Publications alternatives
  • Organisations contre le nationalisme, le militarisme et la globalisation.

 

  ASSEMBLE COORDINATRICE DES ORGANISATIONS DES IMMIGRES ET DES ORGANISATIONS ANTIRACISTES